Le manque d’isolation d’un mur mitoyen peut causer de vrais soucis de nuisances phoniques qu’il est difficile de supporter au quotidien. Elles peuvent être source de stress ou de conflit de voisinage. Il n’est pas agréable et supportable sur le long terme d’entendre les discussions de vos voisins, le son de leur télé, la musique ou les pleurs et les cris d’un enfant. Si vous êtes dans ce cas, il est urgent d’agir et de procéder à l’isolation phonique de vos murs mitoyens.

Les solutions phoniques pour votre mur mitoyen

Pour ne plus entendre vos voisins, vous n’avez pas besoin de déménager et d’aller vivre dans une cabane au fin fond de la montagne. Il existe différentes solutions phoniques pour isoler votre mur mitoyen. Pour réaliser l’isolation phonique d’un mur mitoyen, il vous suffit de mettre un isolant sous une ossature en bois ou métallique. Celle-ci servira de support au parement final qui peut être une plaque de plâtre classique ou une plaque à haute performance acoustique. Le choix de l’épaisseur est important et doit s’effectuer en fonction de l’objectif d’isolation phonique que vous souhaitez. Vous devez également tenir compte de la superficie que vous désirez consacrer à cette isolation. Vous pouvez en profiter pour choisir un isolant qui soit phonique et thermique à la fois.

Vous pouvez également opter pour des panneaux qui sont prêts à l’emploi. Il s’agit tout simplement de plaques où de la laine de roche notamment est déjà intégrée. Ils sont faciles à fixer avec de la colle sur un revêtement en plâtre. Lorsque l’on subit des nuisances sonores trop importantes, on peut opter pour une contre-cloison en maçonnerie. Au niveau de l’isolant lui-même, les laines minérales et les laines naturelles ont le vent en poupe. La laine de roche est très populaire, car très efficace et a en plus, un rôle en matière d’isolation thermique. Pour supprimer ou atténuer la propagation des bruits intérieurs et extérieurs, il existe également des panneaux de liège acoustique ou de la mousse composite polyuréthane. Sachez cependant que procéder à l’isolation d’un seul mur n’est peut-être pas suffisant. En effet, les sons peuvent également se propager par les plafonds ou les cloisons latérales. Il faudra alors isoler l’ensemble de la maison pour espérer enfin vivre dans un cocon silencieux.

Faites appel à un professionnel

L’isolation d’un mur mitoyen n’est pas très compliquée, mais demande toutefois un certain savoir-faire que vous n’avez peut-être pas. Il faut savoir réaliser les travaux, fixer une ossature, choisir un isolant ou l’épaisseur des plaques de plâtre et ce n’est pas donné à tout le monde. Vous trouverez bien sûr de nombreux conseils autour de vous ou sur internet, mais quand il faut passer à l’action ça se complique.

Pour avoir l’esprit tranquille et si votre budget le permet, il est préférable de faire appel à un professionnel et notamment un acousticien. Il viendra chez vous et étudiera les nuisances sonores que provoque la mitoyenneté avec votre voisin. Il saura choisir l’isolant le plus efficace et la technique la plus adaptée à votre pièce notamment. Ce sont des travaux qui sont à votre charge, mais si vous avez de bonnes relations avec votre voisin, vous pouvez lui demander une participation. Une réponse positive est rare, mais insister sur le fait que vous serez plus au calme, mais lui aussi. Ça ne coûte rien d’essayer!

Vivre dans un appartement ou une maison mitoyenne n’est pas évident lorsque l’on aime être au calme. Une simple télévision dont le son est un peu fort et c’est l’enfer. Surtout que la plupart du temps, ce sont les chambres qui ont un mur mitoyen. Heureusement, avec une simple isolation phonique d’un mur mitoyen, vous pourrez être enfin tranquille chez vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici