La fosse septique est nécessaire pour le rejet des déchets d’une maison. Des précautions doivent donc être prises pour son entretien tout en prenant en compte ses caractéristiques. Un entretien normal doit être effectué pour éviter tout risque d’engorgement des tuyaux ou de dégâts pouvant entraver l’usage d’habitation d’une construction. 

Le fonctionnement d’une fosse septique

Le fonctionnement d’une fosse septique dépend entièrement de sa conception ce qui implique que tous les éléments de la fosse doivent dans ce sens être vérifiés périodiquement. Ce système de traitement de déchet est composé de 2 compartiments avec des déflecteurs, un pour l’entrée des eaux et un second pour leur sortie. Ces déflecteurs sont là pour empêcher le passage des eaux sales dans la partie d’épuration.

L’usage des deux compartiments qui peuvent être en béton ou en plastique permet de traiter dans une première étape les déchets. Ils subissent une réaction biologique provoquée par la présence de bactéries. Celles-ci « consomment » les déchets au cours d’un processus : l’anaérobie basique.

Des bulles se forment à la surface formant ensuite des particules de boue qui composent le « chapeau », une croûte située au-dessus des éléments solides qui se sont déposés au fond de la fosse.

Dans une seconde étape, les déchets passent dans le second compartiment sous forme d’effluves pour être prétraités et stabilisés. C’est une substance décantée sous forme d’un liquide clair qui est ensuite reversée dans des tranchées de drainage équipées de filtres pour être épurées.

L’entretien de sa fosse pour sa longévité et son bon fonctionnement

Les fosses d’assainissement doivent faire l’objet de certaines préoccupations pour en garantir l’usage pour une certaine période. La vidange fait partie de ces préoccupations que tout propriétaire disposant de cet équipement doit avoir. En outre, certains contrôles doivent être effectués en permanence.

La vidange consiste à enlever de la fosse la boue située en son fond, mais aussi à vider le bac dégraisseur. C’est une étape obligatoire à réaliser tous les quatre ans pour les fosses normales et tous les deux ans pour les fosses à toutes eaux.

La période propice pour réaliser une telle opération se passe durant la période estivale ou encore au début de l’automne. En fait, le gel ou le dégel du sol peuvent porter atteinte à la réalisation de la vidange.

Cette opération est à effectuer lorsque le niveau d’éléments solides de déchets atteint les deux tiers du contenu de la fosse. Toute la boue située au fond ne doit toutefois pas être enlevée dans le premier compartiment. Il est nécessaire de garder au moins 20% de la substance pour garder les bactéries impliquées dans l’anaérobie. Pour le deuxième compartiment, tout peut par contre être retiré. Et à la fin de la vidange, il faut remplir d’eau les fosses.

En outre, à part la vidange, des contrôles doivent être effectués où il faut s’assurer du bon déroulement du traitement biologique entre autres la présence des bactéries. Le propriétaire doit également s’assurer du bon fonctionnement du bassin de décantation pour son rôle dans l’anaérobie, mais aussi de la marche du système de dispersion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici