Pour retarder au maximum ou limiter une intrusion, le vitrage anti-effraction se révèle être une astuce à ne pas négliger. La résistance accrue est obtenue grâce à l’utilisation de plusieurs feuilles de verre.

Le concept du vitrage anti-effraction

Un installateur de fenêtre sera en mesure d’installer un tel vitrage sur toutes les ouvertures de votre logement qu’elles soient en bois, en alu ou en PVC. La performance est obtenue grâce à plusieurs feuilles de verre et la résistance sera renforcée par l’épaisseur du vitrage ainsi que l’utilisation de films Poly Vinyl Butyral (PVB). Ils ont la particularité d’être insérés à l’intérieur de la vitre, ce qui accroît la robustesse face à une effraction.

Pour la réparation de la fenêtre, vous pourrez choisir deux niveaux de protection. Le premier concerne le vandalisme, le vitrage résistera donc aux jets d’objets. Le niveau deux affiche une performance plus importante lors d’un cambriolage. Certaines fenêtres en bois ne se casseront pas même si le malfaiteur utilise une hache ou une masse. Cela est expliqué par la répartition sur toute la vitre de l’énergie transmise lors de l’impact.

Quel est le niveau de protection que vous devez choisir ?

Certaines assurances obligent les clients à installer un vitrage anti-effraction s’ils habitent au rez-de-chaussée ou s’ils sont propriétaires d’une boutique. Il est important de regarder avec attention les termes du contrat. Si ces derniers ne sont pas respectés en cas d’une effraction, l’assurance pourrait ne pas vous dédommager.

De plus, les assureurs sont en mesure de vous imposer parfois d’autres solutions pour limiter les intrusions comme les volets ou encore des grilles de protection. Il faudra dans tous les cas sélectionner une méthode en adéquation avec les besoins.

En ce qui concerne le niveau, plus le chiffre avancé par le professionnel sera élevé, plus la robustesse sera importante. La sécurité minimale concernera un double vitrage en 44.4 ou en 44.6. Ces chiffres mentionnent la présence de deux vitres de 4 mm et de 4 ou 6 films PVB qui renforcent la protection.

Si vous recherchez la sécurité la plus importante, vous pourrez choisir un triple vitrage en 444.6. De ce fait, la fenêtre coulissante par exemple sera composée de trois vitres de 4 mm et de 6 films PVB. Il faut savoir que la vitre ne cédera pas avant 30 coups de masse.

Le coût d’une telle solution peut s’avérer élevé et il est fixé généralement au m². Vous devez donc réaliser un devis grâce au formulaire mis gratuitement à votre disposition. Un expert vous apportera les solutions adaptées à vos besoins et aux possibilités du local ou du logement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici